Ambition 4 : Développer les mobilités « propres » pour tous

Premier secteur consommateur d’énergie et émetteur de gaz à effet de serre, le secteur du transport est aussi l’une des principales causes de pollution de l’air, malgré l’amélioration technologique des motorisations.
La croissance démographique, les questions de congestion et d’étalement urbain, avec des temps et des qualités de déplacements devenus souvent insupportables, ou les problématiques d’enclavement, avec des infrastructures vieillissantes et des services de transports lents et peu performants, ainsi que les nuisances des transports de marchandises sont au coeur du challenge à relever.

Défi 1

Peser sur les choix de mode de transports des voyageurs

Le report modal vers les transports collectifs, ou les modes actifs, est un enjeu primordial de la transition écologique. La Région, autorité organisatrice des transports ferroviaires et routiers interurbains, s’engage pour proposer des offres et des tarifs attractifs, tant sur les TER que sur les autocars. 
Toutefois, le territoire néo-aquitain étant largement rural, les solutions classiques de transport collectif se heurtent à de réelles difficultés comme la faiblesse du réseau ferroviaire qui entraînent des retards et rallongent les temps de parcours. La Région engage un plan rail, destiné à engager la régénération des réseaux ferroviaires régionaux.
L’armature ferroviaire doit donc être complétée par les autobus péri-urbains et les autocars interurbains. La Région a engagé en 2019 une refonte de l’ensemble de ses réseaux d’autocars interurbains, après le transfert de cette compétence des Départements.

Défi 2

Favoriser le report modal des marchandises vers le ferroviaire et le maritime

Aujourd’hui, en France, 90 % des marchandises sont transportées par la route. Cette prééminence pour le mode routier est également présente en Nouvelle-Aquitaine (97 %) et elle montre aujourd’hui ses limites : axes routiers surchargés et sur-sollicités, pollution chronique de l’air qui va en s’accentuant, nuisances sonores grandissantes pour les riverains.

Défi 3

Accompagner le développement de motorisations alternatives

Les motorisations électriques et les carburants alternatifs offrent de réelles perspectives à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Dans le secteur des transports, ces utilisations ont pour objectif de répondre à des enjeux essentiels pour la filière elle-même : réduire la pollution atmosphérique, réduire la dépendance énergétique au pétrole, anticiper l’épuisement des réserves mondiales de pétrole.

Les engagements Néo Terra

  • Aucune fermeture de petites lignes ferroviaires à l’initiative de la Région

  • Augmenter la fréquentation des cars régionaux en visant un objectif de + 19% d’ici 2030, en passant de 6,175 millions à 7,329 millions de voyageurs par an

  • Flotte de cars régionaux : verdissement de la flotte avec l’objectif 100% renouvelable en 2030

  • Viser la dé-diélisation des TER d’ici 2030

  • Réduire la dépendance au transport routier de marchandises d’ici 2030 en augmentant la part modale du fer, du fluvial et du maritime

Exemples d’actions

  • Développer un plan rail :

    > Investir massivement dans les infrastructures ferroviaires
    > Développer la performance des transports régionaux pour les rendre plus attractifs : ponctualité, tarification, qualité du matériel roulant,…

  • Lutter contre l’auto-solisme, favoriser les pratiques alternatives et l’intermodalité :

    > Développer un urbanisme de proximité avec la revitalisation des centres bourgs,
    > Développer les tiers-lieux, le télétravail, la formation à distance…
    > Développer le covoiturage quotidien, sur les courtes distances ;
    > Soutenir les plans de mobilité entreprises ou interentreprises ;
    > Soutenir les projets d’écomobilité avec l’appel à projet Territoires éco-mobiles
    > Financer des abris vélos sécurisés dans les lycées ;
    > Mener ou soutenir des actions de sensibilisation auprès des lycéens ;
    > Consolider le système d’information multimodal MODALIS qui donne une information en temps réel sur l’offre de transport urbaine et régionale disponible.

  • Verdir la flotte des transports régionaux : cars et trains 

  • Expérimenter et soutenir les solutions alternatives et les nouvelles offres :

    > Soutenir la mise en place de bornes de recharge électriques rapides et ultrarapides, de stations BioGNV et hydrogène
    > Aider au renouvellement des flottes des transporteurs
    > Initier un Living lab des solutions de demain
    > Développer de nouvelles offres de transports régionaux expérimentales : RER métropolitain et cars express


Les actions Néo Terra – Ambition 4 Mobilités propres

BioGNV : roulez plein gaz !

Local et responsable

Logo de la Région Nouvelle-Aquitaine

Région Nouvelle-Aquitaine
14, Rue François de Sourdis
33 077 Bordeaux cedex
05 49 38 49 38
Ouvert du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00

Lettre d'informations